Retour sur le Workshop Encadrement Doctoral à Nancy

Bonjour à tou.te.s,

L’association a eu le plaisir d’être associée au premier « Workshop Encadrement Doctoral » organisé par Adoc Métis, la Confédération des Jeunes Chercheurs et l’ANDès  à Nancy en septembre 2016. Parmi les personnes invitées, de nombreux acteurs de la vie doctorale étaient présents : membres de directions d’écoles doctorales, chercheurs en postes, jeunes chercheurs, associations de doctorants et membres de corps administratifs impliqués dans l’orientation professionnelle.

Les objectifs étaient doubles : (i) poser des bases de réflexion autour de problématiques récurrentes vécues par un grand nombre de doctorants ; et (ii) réfléchir à des solutions et proposer des recommandations claires. Pour ce faire, des ateliers d’échanges ont été proposés afin d’échanger formuler des propositions concrètes sous forme d’outils, de méthodes et bonnes pratiques.

Parmi les thématiques proposées, nous avons pu contribuer à une discussion autour des difficultés rencontrées en CIFRE. Nous avons notamment pu présenter les résultats principaux d’une enquête menée en amont auprès de nos adhérents, que nous souhaitons remercier à nouveau pour leur aide. Nous avons ainsi pu échanger directement autour des sujets les plus prégnants : l’apport de la thèse pour les activités de l’entreprise, la répartition du temps de présence et du temps de travail du doctorant CIFRE, sa position de médiateur entre les partenaires et ses potentiels recours en cas de difficultés ou d’abus, le rôle du directeur de recherche, les livrables demandés par l’organisme d’accueil, le rôle du comité de suivi, la position ambigüe du référent entreprise…

Le workshop a ainsi permis d’isoler plusieurs recommandations :

  • Expliciter et approfondir dès le début de la CIFRE le rôle des encadrants en cas de conflits ; organiser un audit par l’ANRT auprès de chacun des partenaires
  • A l’instruction du dossier CIFRE par la commission d’experts convoquée par l’ANRT, questionner la nécessité d’une étude sur concordance de la thèse avec les activités et attentes de l’entreprise
  • Expliciter aussi les objectifs du doctorant dans le contrat de collaboration afin d’éviter les malentendus et non-dits, concernant notamment les livrables du doctorant demandés par l’entreprise, sa productivité et son implication au sein de celle-ci
  • Affiner le rôle directeur de thèse pour qu’il puisse mieux accompagner le doctorant dans la négociation avec l’organisme d’accueil ; organiser des réunions d’informations ou des formations par l’école doctorale à destination des directeurs de thèse
  • Affiner le rôle du référent entreprise dans l’encadrement du doctorant

Pour conclure, le groupe de travail a permis de rappeler que la communication entre les acteurs reste l’enjeu majeur du bon déroulement de la CIFRE.

Cyril COUFFE et Chloé BOUR pour l’équipe ADCIFRE SHS

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s