Archives du mot-clé CIFRE

Offre de contrat CIFRE à la Ville de Paris : recherche sur le budget participatif parisien

Bonjour à tou.te.s,

nous relayons une offre de contrat CIFRE susceptible d’intéresser nos membres et futur.e.s docteur.e.s. Les dossiers doivent être déposés en ligne avant le 10 janvier 2017.

Réseau « Sciences sociales & Démocratie participative »

unnamed-1L’augmentation et la diversification des pratiques de participation démocratique dans les secteurs publics, privés ou associatifs constituent un nouveau défi à relever pour les sciences sociales tant dans l’évaluation du fonctionnement des dispositifs (terrains de recherche) que dans leur conception, leur mise en place et/ou leur facilitation (consultance / recherche-action). Le savoir-faire et les compétences des jeunes chercheurs en sciences sociales leur donnent des outils dans chacun de leurs domaines (anthropologie, sociologie, ethnologie, science politique etc.) qui leur permettent de se positionner dans ce champ professionnel en construction.
Le réseau « Sciences sociales & Démocratie participative » se donne pour mission d’apporter des éclairages aux doctorants, docteurs, post-doctorants, jeunes chercheurs sur ce champ, et de favoriser la circulation des recherches, des pratiques et des opportunités. Il se déploiera selon deux axes : 1) l’organisation de journées-rencontres avec des praticiens, de journées de présentation, – à des professionnels du secteur -, de projets ou de thèses réalisés par des jeunes chercheurs de tous horizons ; 2) la diffusion d’une lettre d’information trimestrielle qui recensera les formations, les séminaires / journées d’étude / colloques axés sur la professionnalisation de ce secteur, les annonces de postes / appels d’offre ; cette lettre présentera les recherches-action menées par des chercheurs en SHS ainsi que les thèses en cours. La lettre du Réseau sera archivée sur la page du réseau sur le portail du LabEx Tepsis https://tepsis.fr/reseaux-tepsis/reseau-democratie-participative/. Mail du Réseau reseau.democratieparticipative@ehess.fr . Abonnement au Réseau et à la lettre d’information http://eepurl.com/cs37P5.

Contrat CIFRE à la Ville de Paris

La Ville de Paris, dans le cadre du dispositif CIFRE, géré par l’ANRT, accueille au sein de ses services des doctorants dont le sujet de thèse porte sur les questions vives de la municipalité.
Un appel à candidatures, accessible depuis le lien suivant, est lancé pour le recrutement d’une nouvelle promotion de doctorants :
http://www.paris.fr/actualites/cifre-un-dispositif-d-accueil-de-doctorants-a-paris-candidatez-en-ligne-4222

A noter :

  • Cet appel à candidatures s’adresse à des étudiants qui débuteront leur doctorat à la rentrée universitaire 2017-2018.
  • Les projets de collaboration sélectionnés donneront lieu, sous réserve de leur acceptation par l’ANRT, à des contrats de travail débutant en janvier 2018.
  • Toutes les disciplines de recherche sont éligibles. Le projet de recherche doit concerner un champ d’action de la municipalité parisienne.
  • Le dépôt des candidatures est entièrement dématérialisé. Les dossiers doivent être déposés en ligne avant le 10 janvier 2017. 
Publicités

Guides du Doctorat CIFRE en SHS

Perdu.e dans le vocabulaire et les démarches pour décrocher et mener une thèse CIFRE en SHS ?
L’ADCIFRESHS produit en 2016 des guides pour vous éclairer et vous accompagner !
Le premier guide concerne les démarches pour devenir doctorant.e CIFRE en SHS.
Les prochains guides concerneront la période de conduite de la thèse CIFRE, puis l’après-doctorat.

Téléchargez le Guide Avant CIFRE de l’ADCIFRESHS au format pdf (773 Ko) : Guide AvantCIFRE de l’ADCIFRESHS

 

Grandes étapes
dans un parcours CIFRE

FAQ-grandes étapes dans un parcours cifre

Foire Aux Questions (FAQ) de l’ADCIFRESHS

L’ADCIFRE SHS reçoit de nombreuses questions depuis sa création en 2014. L’association vous propose désormais une FAQ qui centralise les questions et réponses les plus fréquentes, selon deux objectifs :

  • Faciliter la recherche d’informations des doctorants / futurs doctorants
  • Proposer des réponses aussi claires et détaillées que possible

Cet outil fonctionne aussi grâce à vos retours : n’hésitez pas à nous écrire (adcifreshs[at]gmail.com) pour proposer des compléments de réponse si vous en disposez ! Malgré nos efforts, il se peut que certaines informations soient inexactes ou plus d’actualité. L’ADCIFRE SHS ne saura être tenue responsable de la justesse des informations, il vous appartient de les vérifier auprès des organismes cités en source.

Sommaire :

  1. Côté Candidat

    1. Qui peut bénéficier d’une convention CIFRE ?
    2. Quel âge doit avoir le candidat ? Y a t-il un âge maximum pour un candidat ?
    3. Quel diplôme doit avoir le candidat ?
    4. Quel est le montant du salaire ?
    5. Un candidat étranger peut-il bénéficier d’une convention CIFRE ?
    6. Un doctorant peut-il bénéficier d’une CIFRE en étant « auto-entrepreneur » ou en « free-lance » ?
  2. Côté Structure d’accueil

    1. Quelle structure peut embaucher un doctorant ?
    2. Quel est le montant de la subvention versée par l’État à l’organisme d’accueil ?
    3. Qu’est-ce que le Crédit Impôt Recherche (CIR) lié à la CIFRE ?
    4. Les frais de recherche payés par l’organisme d’accueil au laboratoire sont-ils obligatoires ?
    5. Le fait d’avoir une CIFRE permet-il d’être exonéré des charges patronales ?
    6. Le PDG d’un organisme d’accueil peut-il être pour son propre compte le bénéficiaire de la CIFRE ?
  3. Contrats

    1. Quels types de contrats doivent être signés entre l’organisme d’accueil et le candidat ?
    2. Le salarié-doctorant CIFRE est-il un salarié comme les autres ?
    3. Pourquoi rédiger un contrat de collaboration entre l’organisme d’accueil et le laboratoire ?
    4. Qui prend en charge les frais d’inscription annuels à l’Université ?
  4. Encadrement

    1. Le co-directeur ou le co-encadrant doivent-ils obligatoirement être habilités à diriger des recherches (qualification HDR)?
    2. Faut-il une qualification particulière pour être le responsable scientifique du salarié-doctorant dans l’organisme d’accueil ?
    3. Dans le cadre des co-tutelles internationales de thèse, les deux directeurs de thèse doivent-ils être habilités à diriger des recherches ?
  5. Avant la CIFRE

    1. Quel sujet peut faire l’objet d’une CIFRE ?
    2. Comment trouver un organisme d’accueil ?
  6. Dossier CIFRE – ANRT

    1. Comment constituer et déposer le dossier de demande de CIFRE ?
    2. Comment rédiger un projet de thèse ?
    3. Quels sont les critères d’acceptation du dossier par l’ANRT ?
    4. À quel moment peut-on déposer son dossier et quel est le délai d’instruction ?
    5. Quand démarre une convention CIFRE ?
  7. Pendant la CIFRE

    1. Le sujet de recherche peut-il changer pendant la CIFRE ?
    2. Le doctorant doit-il assister aux cours dispensés par son École doctorale ?
    3. Qu’est-ce que le « rapport d’activités » de l’ANRT ?
    4. Comme doctorant CIFRE, puis-je faire des vacations d’enseignement ?

 

1. Côté Candidat

  • 1.1 Qui peut bénéficier d’une convention CIFRE ?

Concernant les doctorants, le candidat doit être titulaire d’un diplôme de niveau Master et doit s’inscrire en doctorat dans l’École doctorale de rattachement du laboratoire d’accueil.

  • Pas de limite d’âge : 
  • Dispositif ouvert aux étrangers
  • Avoir obtenu son Master moins de 3 ans avant le début de la CIFRE
  • Avoir été embauché par l’organisme d’accueil, de manière continue ou discontinue, depuis moins de 9 mois à la date de réception par l’ANRT du dossier de demande de CIFRE
  • Être inscrit en thèse depuis moins de 9 mois à la date de réception par l’ANRT du dossier de demande de CIFRE
  • S’inscrire en doctorat dans l’École doctorale de rattachement du laboratoire d’accueil
  • Ne pas être déjà docteur
  • Ne pas avoir débuté une autre thèse, sans ou avec le bénéfice d’un autre dispositif de financement de thèse, quelle qu’en ait été la durée.

 Retour en haut

  • 1.2 Quel âge doit avoir le candidat ? Y a t-il un âge maximum pour un candidat ?

Il n’existe plus de limite d’âge pour le candidat.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

 Retour en haut

  • 1.3 Quel diplôme doit avoir le candidat ?

Le candidat doit être titulaire d’un master depuis moins de 3 ans avant le début de la CIFRE.

A priori, seul le grade Master permet l’accès à la formation doctorale. Cependant, l’école doctorale est la seule légitime pour décider ou non de l’inscription en thèse.

Si le candidat a eu plusieurs Masters, il faut tenir compte du dernier Master obtenu, même s’il s’agit d’un Master pro.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

 Retour en haut

  • 1.4 Quel est le montant du salaire ?

Le salaire versé par l’organisme d’accueil au candidat ne peut être inférieur à 23 484 € bruts annuels. Il peut être réévalué à la discrétion de l’organisme d’accueil.

Ce salaire peut être négocié avec l’organisme d’accueil.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

 Retour en haut

  • 1.5 Un candidat étranger peut-il bénéficier d’une convention CIFRE ?

Oui.

Pour les doctorants non ressortissants d’un pays membre de l’Union Européenne, il est nécessaire d’obtenir un visa scientifique ou une autorisation de travail à temps complet. Ce document sera exigé lors de la signature de la CIFRE.

L’organisme d’accueil et le doctorant doivent se tourner vers la DDTEFP (Direction Départementale du Travail, de l´Emploi et de la Formation Professionnelle), ou la Préfecture de Police du lieu de résidence en France du doctorant.

Trois possibilités s’offrent alors aux doctorants de nationalité étrangère, afin qu’ils puissent travailler à temps plein :

  • Faire une demande d’autorisation provisoire de travail (APT), avec le statut « SALARIÉ » plusieurs renouvellements sont généralement à prévoir dans l’année en cours, l’autorisation provisoire de travail étant souvent accordée pour une durée allant de 2 à 3 mois : cela implique une gestion administrative plus lourde pour le doctorant.
  • Faire une demande d’un titre de séjour avec un statut « SCIENTIFIQUE-CHERCHEUR ». La démarche est effectuée par l’université qui remplie une convention d’accueil et la transmet aux autorités compétentes (DIRECCTE) semble être la démarche la plus simple pour l’obtention du titre, celui-ci étant en général accordé pour une année complète : cela simplifie non seulement les démarches de renouvellements (1 par an) mais aussi les versements de la subvention auprès de l’organisme d’accueil. Le visa « scientifique » est à privilégier pour vous simplifier considérablement la vie.
  • Si le doctorant souhaite garder le statut « ÉTUDIANT/ÉLÈVE », il aura en sa possession un titre de séjour l’autorisant à travailler à hauteur de 60 % de son temps, inapproprié à la procédure CIFRE. Il faut alors faire la demande d’une autorisation provisoire de travail qui viendra en complément des 60 %, ainsi il pourra travailler à temps plein. Attention cependant : si le doctorant souhaite garder le statut « ÉTUDIANT/ÉLÈVE », il ne pourra pas prétendre aux allocations chômage à la fin de sa CIFRE l’ANRT précise que cela semble être plus compliqué, selon les témoignages, d’obtenir une autorisation provisoire de travail (APT), qui vient en complément du titre de séjour : il faut compter entre deux à trois mois d’attente pour l’obtenir.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

 Retour en haut

  • 1.6 Un doctorant peut-il bénéficier d’une CIFRE en étant « auto-entrepreneur » ou en « free-lance » ?

Non. La force du dispositif CIFRE est d’offrir au doctorant un double encadrement : celui de son responsable scientifique dans l’organisme d’accueil et celui de son directeur de thèse. À ce titre, il ne peut pas être son propre employeur.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

Retour en haut

  • 2. Côté Structure d’accueil

  • 2.1 Quelle structure peut embaucher un doctorant ?

Concernant les entreprises, toute entreprise privée de droit français, ainsi que, depuis 2005, les collectivités territoriales, les établissements publics à caractère administratif, les ONG, les chambres de commerce et d’industrie, d’agriculture, des métiers…

Les associations peuvent également accueillir des CIFRE quelque soit l’objet de la structure. Il y a cependant une exigence particulière pour les associations en ce qui concerne leur viabilité économique. L’ANRT souhaite en effet éviter qu’une structure ferme avant la soutenance de la CIFRE.

Attention, les services déconcentrés de l’État ne sont pas éligibles.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

 Retour en haut

  • 2.2 Quel est le montant de la subvention versée par l’État à l’organisme d’accueil ?

En 2012, la subvention annuelle est de 14 000 € (non assujettie à la TVA).

Si l’organisme d’accueil est soumis à l’impôt, il peut alors avoir un crédit d’impôt recherche (CIR). Le subventionnement est alors égal à 46% du coût complet.

Si l’organisme d’accueil n’est pas éligible au crédit impôt recherche (CIR), le coût annuel de la thèse est de : (salaire brut chargé + frais généraux) – subvention de l’ANRT

Concernant les associations, celles-ci n’étant généralement pas soumises à l’impôt (sauf si elles exercent des activités pouvant s’apparenter à des activités commerciales), le CIR est très rarement applicable.

  Retour en haut

  • 2.3 Qu’est-ce que le Crédit Impôt Recherche (CIR) lié à la CIFRE ?

Si l’organisme d’accueil est soumis à l’impôt, il peut alors avoir un crédit d’impôt recherche (CIR), calculé sur la part non subventionnée des coûts complets (il faut donc déduire la subvention de l’ANRT de l’assiette), ce qui lui permet de percevoir une somme annuelle d’au moins 10 595 € (cf. la description du calcul numérique dans le document Le crédit d’impôt recherche) pendant deux ans pour l’embauche d’un jeune docteur (recruté pour la première fois en CDI).

Le CIR fonctionne de deux manières différentes :

  • exonération (partielle ou totale)
  • remboursement après paiement

La demande doit être faite par l’organisme d’accueil au moment de la rédaction du bilan soit avant le 31 décembre de l’année en cours pour attribution en mai de l’année suivante. Le CIR repose sur les recettes des deux années précédant la demande et il ne faut pas que l’organisme d’accueil ait licencié du personnel pendant l’année.

Le CIR ne porte que sur le temps de travail consacré à la R&D.

À la fin de la CIFRE, le CIR se poursuit de fait. En effet, la simple inscription en 4ème année de thèse et le fait d’être en rédaction est suffisant pour justifier d’une activité de recherche dans la structure et donc l’obtention du CIR à condition que l’organisme d’accueil soit soumis à l’impôt. En théorie cela représente entre 10 et 20 000 € à l’année pour la structure d’accueil, permettant de financer quelques semaines d’absence non négligeables.

Attention cependant, certains tribunaux ont une acception étroite de ce qu’est la recherche ➔ http://actu.dalloz-etudiant.fr/le-billet/article/les-doctorants-en-droit-ne-sont-pas-des-chercheurs/h/bcc2b0f5d23480ec3ac5934f041f181a.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter&utm_campaign=dalloz

CIR 2016.PNG

Simulation de montants du CIR en fonction du statut du chercheur et du temps consacré à la R&D

Source : Tableau réalisé par Romain Pierronnet avec les informations extraites du Guide du Crédit Impôt Recherche, édition 2016 – Ministère de l’Éducation Nationale, de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur

Pour plus d’infos : 

  • coordination@andes.asso.fr : Philippe Gambette, maître de conférences à l’UPEM et membre du réseau Redoc Paris-Est, secrétaire adjoint de l’ANDès

  Retour en haut

  • 2.4 Les frais de recherche payés par l’organisme d’accueil au laboratoire sont-ils obligatoires ?

Non, le dispositif CIFRE n’impose pas de financement entre l’organisme d’accueil et le laboratoire. Cela doit correspondre à une vraie négociation entre l’organisme d’accueil et le laboratoire.

L’ANRT constate qu’en moyenne les flux financiers de l’organisme d’accueil vers le laboratoire sont de 15 000 € HT par an soit 45 000 € HT pour les trois ans du contrat de collaboration. Un quart des CIFRE ne donne lieu à aucun financement entre l’organisme d’accueil et le laboratoire.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 2.5 Le fait d’avoir une CIFRE permet-il d’être exonéré des charges patronales ?

Non.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 2.6 Le PDG d’un organisme d’accueil peut-il être pour son propre compte le bénéficiaire de la CIFRE ?

Non. Il ne peut pas être son propre responsable scientifique dans l’organisme d’accueil.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

Retour en haut

  • 3. Contrats

  • 3.1 Quels types de contrats doivent être signés entre l’organisme d’accueil et le candidat ?

Le contrat de travail peut-être soit un CDD de 36 mois (article D.1242-3 et D.1242-6 du Code du Travail), soit un CDI. Ce contrat sera à temps complet même si le doctorant est amené à exercer son activité alternativement entre l’organisme d’accueil et le laboratoire de recherche académique. La totalité du temps de travail sera consacrée au sujet de recherche.

Un contrat de collaboration (lien) sera également nécessaire.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 3.2 Le salarié-doctorant CIFRE est-il un salarié comme les autres ?

Oui.

La mission du salarié doctorant s’inscrit dans le cadre des articles D-1242 3&6 du code du travail. À ce titre, il est le bénéficiaire final de l’aide à la formation par la recherche allouée par le biais de la CIFRE. Sa mission, quel que soit le lieu d’exercice, entreprise ou laboratoire, porte sur les travaux de recherche pour lesquels la CIFRE a été attribuée. Les périodes d’exercice dans l’organisme d’accueil ou le laboratoire répondent à l’organisation de la recherche mais il serait préjudiciable à chacun des acteurs, entreprise, laboratoire ou salarié-doctorant que ce dernier passe moins de 20% dans l’une ou l’autre structure.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 3.3 Pourquoi rédiger un contrat de collaboration entre l’organisme d’accueil et le laboratoire ?

La formalisation contractuelle du partenariat permet de définir les conditions et modalités de collaboration entre partenaires en tenant compte d’une part, de la spécificité des deux parties, de leurs objectifs et de la nature de leurs engagements respectifs, et d’autre part des contraintes légales ou administratives (droit du travail, règlement de l’établissement d’enseignement, règlement de l’organisme d’accueil…).

Ce contrat stipule notamment les droits de propriété intellectuelle, les modalités de répartition du temps de travail, la prise en charge des frais d’inscription en doctorat… Il est indispensable de le rédiger avec l’appui de l’Université de rattachement (pôle valorisation de la recherche par exemple) car il n’existe pas de modèle officiel.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 3.4 Qui prend en charge les frais d’inscription annuels à l’Université ?

Ce sujet doit être traité par le contrat de collaboration (lien hypertexte vers 3.3). Il arrive que l’organisme d’accueil finance ces frais. Sinon, ils sont à la charge du doctorant.

D’après une enquête réalisée par l’ADCIFRE SHS en octobre 2015, 70% des membres ont leur organisation d’accueil CIFRE qui leur rembourse les frais d’inscription annuels universitaires.

Retour en haut

  • 4. Encadrement

  • 4.1 Le co-directeur ou le co-encadrant doivent-ils obligatoirement être habilités à diriger des recherches (qualification HDR)?

Non. Seul le directeur de thèse doit détenir formellement l’HDR. Dans le cadre d’un co-encadrement, le laboratoire principal est celui du directeur de thèse.

Attention, cependant, votre université de rattachement peut exiger que les co-encadrants soient tous les deux titulaires d’une HDR.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 4.2 Faut-il une qualification particulière pour être le responsable scientifique du salarié-doctorant dans l’organisme d’accueil ?

Aucune qualification formelle n’est nécessaire pour être le responsable scientifique du salarié-doctorant dans l’entreprise. Pour les entreprises qui n’ont jamais bénéficié de CIFRE ou pour celles qui n’ont pas utilisé les dispositifs depuis plus de 5 ans, l’ANRT réalise une évaluation socio-économique par le Délégué Régional à la Recherche et à la Technologie (DRTT) dont l’un des critères porte sur la capacité de l’entreprise à encadrer le doctorant. L’ANRT se réserve le droit de demander le CV du responsable scientifique.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 4.3 Dans le cadre des co-tutelles internationales de thèse, les deux directeurs de thèse doivent-ils être habilités à diriger des recherches ?

Oui. Dans le cadre de la co-tutelle, les deux directeurs de thèses ont une habilitation à diriger les recherches ou son équivalent.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

Retour en haut

  • 5. Avant la CIFRE

  • 5.1 Quel sujet peut faire l’objet d’une CIFRE ?

Le dépôt de demande de CIFRE requiert l’écriture d’un projet de recherche dans lequel le sujet est détaillé.

Le projet de recherche doit montrer la portée stratégique et théorique des travaux mais également la maturité de la méthodologie envisagée. Il faut également bien insister sur l’aspect innovant de la thèse et « l’intérêt technico-économique », afin que le dossier soit accepté pour l’ANRT. L’enjeu est surtout de montrer que le projet est en adéquation avec la structure, et que l’organisme est en capacité financière d’accueillir un doctorant pendant 3 ans en lui proposant de bonnes conditions de travail. Vous pouvez, pour vous inspirer, regarder les thèses en cours sur www.theses.fr. Nous vous proposons par exemple un plan en 4 parties : contexte de la recherche, objectifs de la recherche, organisation des travaux de recherche (axes d’étude, méthodologie, calendrier), bibliographie.

On peut apporter son propre sujet ou répondre à une commande (labo, entreprise). Nous vous conseillons également de réaliser une candidature spontanée auprès d’entreprises (réseaux de master, etc.).

  Retour en haut

  • 5.2 Comment trouver un organisme d’accueil ?

La recherche d’un organisme d’accueil se fait (presque) de la même façon que la recherche d’un emploi.

  1. Regarder régulièrement les « offres entreprises » qui se trouvent sur le site de l’ANRT.
  2. Si vous avez d’ores et déjà votre laboratoire d’accueil, vous pouvez lui demander de déposer son offre sur le site de l’ANRT dans la rubrique « offre de laboratoires » en précisant bien quel type d’entreprise il recherche. Vous pouvez également envoyer votre offre à cifre@anrt.asso.fr.
  3. Vous pouvez déposer une offre de candidature ici :

http://www.anrt.asso.fr/fr/espace_cifre/candidature.jsp#.Vr4lyUZKVmU

  1. Écrivez spontanément à des entreprises/collectivités territoriales/associations… pour leur proposer votre sujet de recherche en fonction de votre domaine, de la même façon que si vous cherchiez un emploi.
  2. Votre réseau d’enseignants-chercheurs peut également vous aider. Les enseignants-chercheurs sont souvent en relation avec le monde socio-économique et ils sont donc susceptibles de vous aider à trouver un organisme d’accueil.
  3. Enfin, vous pouvez également consulter le site de l’ABG, agence spécialisée dans l’emploi des docteurs.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

Retour en haut

  • 6. Dossier CIFRE – ANRT

  • 6.1 Comment constituer et déposer le dossier de demande de CIFRE ?

Le site de mise en ligne est doté d’un accompagnement pas à pas de la procédure de saisie avec des conseils à chaque étape: inscrivez-vous et lisez les recommandations, vous pourrez y revenir autant que de besoin. C’est ici : http://cifre.anrt.asso.fr/. Le soin apporté à la saisie et aux documents annexes est garant d’une instruction de votre dossier plus rapide.

Les éléments demandés sont les suivants :

  • Lettre d’engagement de l’organisme d’accueil (originale à adresser par courrier)
  • CV du doctorant exhaustif et à jour à la date d’envoi
  • Notes du(des) dernier(s) diplôme(s) (de niveau Master 2 si vous avez – de niveau Master 1 sinon en attendant ceux du Master 2) + attestation(s) de réussite (copies)
  • Présentation du projet de recherche selon recommandations de l’ANRT (cf. la rubrique « Préparer sa CIFRE » sur le site de l’ANRT)
  • Lettre d’engagement du directeur de l’École doctorale (originale à adresser par courrier)
  • Lettre d’engagement du directeur du laboratoire ou des laboratoires en cas de co-encadrement ou de cotutelle (originale(s) à adresser par courrier)
  • RIB de l’organisme d’accueil

Lors du dépôt de dossier, vous recevez un accusé de réception qui, si besoin, vous demande les éléments encore manquants ou quelques compléments d’information pour une meilleure expertise. Attention, cette demande est faite auprès de l’organisme d’accueil. Assurez-vous que l’organisme d’accueil revienne vers vous en temps et en heure, sinon la procédure sera allongée.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 6.2 Comment rédiger un projet de thèse ?

L’élaboration du projet de recherche est le point le plus important du dossier. En théorie, le projet doit être écrit conjointement avec l’entreprise. En pratique, la majorité des futurs doctorants l’ont rédigé seuls, puis l’ont soumis à l’organisme. Pour autant, dans la majorité des cas, il n’y a pas de difficulté avec l’organisation d’accueil dans la rédaction du projet et la convergence des thématiques. Notez cependant que votre structure d’accueil n’a sans doute pas d’expérience dans le montage de ce type de projet, mais qu’elle doit obligatoirement valider le projet. Vous devrez l’accompagner.

Si vous êtes vous-même un peu perdu, vous pouvez demander conseils à votre futur directeur de thèse pour la partie scientifique du dossier, ou bien contacter l’ANRT pour avoir des infos complémentaires.

Nous vous conseillons par ailleurs de lire les recommandations de l’ANRT (cf. la rubrique « Préparer sa CIFRE » sur le site de l’ANRT – http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0).

Par exemple, nous vous proposons de rédiger ce projet de recherche avec un plan en 4 parties, courtes mais efficaces : contexte de la recherche, objectifs de la recherche, organisation des travaux de recherche (axes d’étude, méthodologie, calendrier), bibliographie.

  Retour en haut

  • 6.3 Quels sont les critères d’acceptation du dossier par l’ANRT ?

  • Répondre à une stratégie générale dans l’entreprise : le sujet proposé doit faire partie d’une volonté de développement de l’entreprise et être lié à son domaine d’activité
  • Donner une formation effective en entreprise : en fin de convention le docteur doit pouvoir justifier d’une expérience professionnelle
  • Proposer un sujet ouvert sur le monde de l’entreprise : en cas de recherche d’emploi, le doctorant CIFRE doit pouvoir valoriser ses acquis méthodologiques et scientifiques
  • Fournir un dossier complet : les différents experts doivent pouvoir trouver dans les dossiers les éléments nécessaires à leur décision. Des demandes de compléments d’information peuvent rallonger notablement la durée de l’instruction.

  Retour en haut

  • 6.4 À quel moment peut-on déposer son dossier et quel est le délai d’instruction ?

Le dépôt se fait à tout moment de l’année. Les dossiers sont instruits en moyenne sous trois mois à partir de la date de réception, par l’ANRT, du dossier complet. Le délai peut varier en fonction de la disponibilité des experts scientifiques qui sont des chercheurs de la communauté scientifique.

Toute demande de complément stoppe l’instruction et en allonge d’autant la durée. Attention : l’ANRT ne prend contact qu’avec l’organisme d’accueil. Pensez donc à contacter régulièrement l’organisme d’accueil pour savoir où en est l’instruction et si des pièces sont en attente, car l’organisme d’accueil peut ne pas avoir conscience de l’impact des délais sur votre situation personnelle.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 6.5 Quand démarre une convention CIFRE ?

À tout moment de l’année. L’ANRT fixe la date suivant le vœu de l’organisme d’accueil et la date de décision du comité technique. La date d’effet est nécessairement postérieure à celle du comité qui l’a allouée et sera ajustée à celle du début du contrat de travail du salarié-doctorant si elle lui est postérieure.

À noter cependant : même si vous vous inscrivez en cours d’année universitaire, il est probable que l’école doctorale/l’université demande l’intégralité des frais d’inscription de l’année en cours.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

Retour en haut

  • 7. Pendant la CIFRE

  • 7.1 Le sujet de recherche peut-il changer pendant la CIFRE ?

Changer non, évoluer oui.

Le comité d’évaluation et de suivi a donné un avis favorable à une demande de CIFRE sur la base de l’évaluation de la qualité du projet de recherche et de la pertinence de l’entreprise, du laboratoire et du candidat. À ce titre, la signature de la CIFRE entre l’entreprise et l’ANRT, engage les partenaires à respecter les conditions qui ont prévalues à son choix. Si des changements majeurs doivent intervenir, l’ANRT en est informée et un avenant à la CIFRE est établi après évaluation des nouvelles conditions d’exécution de la CIFRE.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 7.2 Le doctorant doit-il assister aux cours dispensés par son École doctorale ?

Oui. Le salarié-doctorant est inscrit dans l’école doctorale de rattachement du laboratoire académique partenaire de la CIFRE. Il assiste aux séminaires organisés par son école doctorale. La validation de ces modules de formation doctorale sera considérée lors de l’établissement de l’autorisation de soutenance de sa thèse.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 7.3 Qu’est-ce que le « rapport d’activités » de l’ANRT ?

C’est un rapport qui informe l’ANRT du bon déroulement des travaux et du respect des engagements de chacune des parties (laboratoire, entreprise, doctorant). À ce titre, il est impérativement signé par le doctorant, le responsable scientifique en entreprise et le directeur de thèse.

Il s’agit de renseigner les rubriques de la trame fournie par l’ANRT. Il doit être adressé à l’ANRT aux 12ème et 24ème mois de CIFRE.

La non-réception de ces rapports entraine la suspension du versement de la subvention relative à la période considérée (cf. les conditions générales d’octroi).
Un mois avant la fin de la CIFRE, l’ANRT adresse à l’entreprise un questionnaire d’évaluation finale.


Télécharger la trame de rapport d’activités.

Télécharger le questionnaire d’évaluation finale.

Source : http://www.anrt.asso.fr/index.jsp?r=0

  Retour en haut

  • 7.4 Comme doctorant CIFRE, puis-je faire des vacations d’enseignement ?

Rien n’interdit à un doctorant CIFRE de réaliser des vacations.

La précaution principale à prendre est d’obtenir une autorisation de son employeur pour cumul de rémunération. À vous de voir ensuite avec l’entreprise si ces heures d’enseignement peuvent être faites en semaine « sur votre temps de travail », ou bien le soir et/ou le samedi.

Vous devez signer un contrat de vacation avec la structure qui vous embauche pour les heures d’enseignement. Pendant les heures de vacation, vous êtes placés sous la responsabilité de la structure de la vacation, et non plus de votre organisme d’accueil.

Retour en haut

 

Récapitulatif des grandes étapes
dans un parcours CIFRE

FAQ-grandesétapesdansunparcourscifreV2

Offre de thèse CIFRE AIRBUS/UCBN

Bonjour à tou.te.s,

Nous relayons une annonce susceptible d’intéresser des étudiant.e.s en recherche d’une CIFRE.

L’équipe d’ADCIFRE SHS.

 

Offre de thèse CIFRE AIRBUS/UCBN :

Le Laboratoire GREYC/CNRS de l’Université de Caen Normandie et AIRBUS recherchent un étudiant de doctorat dans le cadre d’un financement CIFRE.

L’étudiant sera amené à proposer et développer des solutions innovantes à la frontière de la communication, de l’intelligence et de la sécurité.

La thèse se déroulera majoritairement sur le site d’AIRBUS Élancourt.

Le candidat devra être titulaire d’un diplôme de niveau BAC+5 en informatique (ou équivalent) et démontrer des compétences dans les domaines suivants (ou similaires):

– Apprentissage Automatique,
– Web des Données,
– Représentation et Raisonnement Spatio-temporels,
– Traitement Automatique des Langues.

Une forte compétence en programmation et la maîtrise de l’anglais sont des critères préférentiels.

Les candidats intéressés doivent constituer un dossier comprenant:

– CV détaillé,
– Relevés de notes,
– Lettre(s) de recommandation.

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Maroua Bouzid (maroua.bouzid-mouaddib@unicaen.fr).

Les candidatures doivent être envoyées (en format pdf) à Maroua Bouzid (maroua.bouzid-mouaddib@unicaen.fr) et Gaël Dias (gael.dias@unicaen.fr) avant le Dimanche 10 Juin 2016 (24h GMT+1).